Par acte notarié du 18 mars, l’assemblée générale a décidé de porter le capital social de 160 000 € à 350 000 €, en transférant le même montant de capital à retirer de la " Réserve pour augmentation de capital future », précédemment inscrite dans les fonds propres de la société et par émission d'actions nouvelles pour un montant de 190 000,00 €, cédée gratuitement aux actionnaires actuels proportionnellement à leurs participations respectives.
L'augmentation nominale en question, bien qu'elle n'entraîne pas une augmentation des actifs de la société, n'est pas sans des conséquences : elle augmente la garantie offerte indirectement à des tiers par le capital-actions. C'est l'objectif fondamental que les actionnaires ont cherché à poursuivre.
En outre, la décision de mettre en réserve une partie des bénéfices de l'année précédente, destinée à augmenter le capital-actions plutôt qu'à la distribution aux actionnaires, est conforme à la volonté des actionnaires de continuer à capitaliser sur la société, améliorer sa notation d'entreprise, un indicateur important de la fiabilité d'une entreprise, utilisé pour évaluer son degré de solvabilité.
Pour CESAF, il s’agit de la deuxième augmentation de capital en un peu plus de deux ans.
Le premier, approuvé en décembre 2016, avait officialisé la hausse de 22 000 € à 160 000 €. Dans ce cas, la totalité de l'augmentation de capital, soit 138 000,00 €, a été souscrite et payée en espèces dans les fonds de la société par les actionnaires. Les actionnaires ont jugé cette étape "nécessaire" pour adapter le capital à la structure économico-financière acquise par la société au cours des dernières années.
L'opération a entraîné une amélioration indéniable de la structure de son capital, un signe positif de renforcement de l'entreprise, un signe important de volonté de garantir une plus grande crédibilité, un capital plus important, une solidité économique et financière, une plus grande attractivité sur le marché.
Une autre étape dans la croissance de CESAF!